Petite tétine, grands soucis !

Avouons-le, cet objet de silicone et de plastique nous a sauvé de nombreuses soirées – et aussi de nuits – et nous a permis de rester zen en toutes circonstances ! Il est donc toujours très délicat de remettre en cause la fameuse tétine, objet fétiche de la petite enfance …
Tétine

Mais à trop en abuser, quand ils grandissent, les résultats ne sont pas toujours tip-top, à tel point qu’on en vient à parfois regretter de ne pas s’être limité à un usage ponctuel !

Oui car les facultés de chirurgie dentaires sont formelles : la tétine fait des ravages. Les mâchoires se développent mal, les incisives s’écartent et ne permettent pas une bonne mastication, le palais est étroit et la ventilation se fait par la bouche ce qui engendre un développement insuffisant du visage au niveau du nez. Les enfants de la tétine conservent généralement à l’âge adulte une déglutition et une phonation infantile (l’enfant parle avec l’avant de sa bouche et déglutie comme un bébé en poussant sa langue contre les incisives) . Pour résumer la tétine bébé c’est la garantie d’une respiration, d’une diction et d’une digestion plus difficile à l’âge adulte … Et aussi d’un traitement couteux et de longue haleine chez l’orthodontiste à l’adolescence !

Doit-on pour autant totalement supprimer la tétine ?
Tout est question de dosage : la tétine ou la succion d’un doigt est très réconfortante pour le bébé, il faut donc respecter ce besoin. En revanche, il ne faut lui proposer une tétine que lorsque rien d’autre ne peut le rassurer. On ne propose donc pas une tétine à un enfant calme et souriant mais uniquement lorsqu’il pleure et que les câlins, la voix, un changement de couche ou une berceuse n’ont pas réussi à le calmer. Moins il prendra l’habitude de la tétine moins il en aura besoin. Et puis on n’oublie pas qu’un bébé a besoin de présence et d’attention, alors si la tétine est souvent indispensable à la crèche, une fois à la maison on la remplace par des petits massages et des gros calinous.

Parole de mère indigne (ou de supermaman, c’est au choix), j’ai souvent usé de la tétine pour avoir un peu de calme et de répit, et pour être honnête, parfois je la dégaine encore …

Un commentaire sur “Petite tétine, grands soucis !
  1. J’ai réussit a m’en débarrasser pour mon grand vers 3 ans, en l’envoyant au père noël , mais j’avoue que mon petit me la réclame souvent en journée et je sens que ça va être une autre histoire pour s’en séparer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>