Les grosses colères

Y’a des jours comme ça, on serait presque prêt à mettre nos chers enfants aux enchères sur EBay, ou à les vendre à bas prix sur le Bon Coin, tant leurs performances vocales spéciales colères sont nuisibles à notre équilibre neuropsychiatrique de parents déjà un peu à cran… On est mercredi, il est 14 et je suis ravie que la sieste soit au programme ! Entre un caractère un peu trop bien trempé et une personnalité très très affirmée pour leur âge, ça n’est pas toujours simple …

(une réaction à ma proposition de haricots verts ce midi)

La colère de supermarché est sans nul doute celle qui fait le plus de ravage chez les parents qui la subisse… On doit faire face au double regard des clients chargé de haine envers l’enfant roi capricieux qui vient perturber leur plaisir d’acheter et chargé de reproche envers nous, pauvres parents faibles irresponsables qui ne parviennent pas à faire cesser cette horrible mouette hurleuse. Situation extrêmement humiliante… D’autant que si par malheur le parent hausse le ton pour couvrir les décibels émis par la mouette hurleuse, il est souvent considéré comme un horrible tortionnaire.

Que faire ?
La solution la plus évidente est de ne jamais emmener un enfant faire des courses, mais elle n’est pas toujours applicable ! Alors la solution la plus efficace est de rester impassible et de faire abstraction du regard des autres : l’enfant étant doté d’une intelligence rare, il sait que le public va faire craquer ses parents… Il est donc conseillé de sortir du magasin calmement mais fermement et de s’expliquer dehors avec la mouette hurleuse sur l’origine de la colère, même si nous la connaissons déjà!

L’enfant devra reformuler les raisons de sa colère ce qui l’aidera à trouver un certain apaisement… Ensuite nos sages paroles l’achèveront : on n’obtient rien par la colère mais éventuellement certaines petites choses par la douceur et la gentillesse… En attendant la mouette hurleuse risque de se transformer en douce colombe jusqu’à la fin des courses !

A partir de 2 ans, l’enfant qui était habitué à obtenir ce qu’il voulait sans le demander doit apprendre à accepter de différer son plaisir ce qui peut prendre quelques années … Mais vers 6 ans normalement tout rendre dans l’ordre ! Parole de rescapée de la colère en supermarché !

Un commentaire sur “Les grosses colères

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>